Les inondations causées par la glace en rivière : comment les prévenir ?

Sécurité civile

Plusieurs facteurs peuvent mener à une inondation causée par la formation d’un embâcle de glace. Lorsque la sécurité des personnes et des biens est compromise par un risque d’inondation, avoir recours à des services de surveillance et de prévisions hydrométéorologiques, opter pour une communication efficace entre les différents intervenants et effectuer des travaux de prévention sont des mesures qui aident à mieux se préparer.

De plus, intervenir en amont par un aménagement du territoire qui tient compte des risques liés à la glace et acquérir une bonne connaissance du secteur permettent d’atténuer, voire d’éviter une potentielle inondation et les risques qui lui sont associés.

De quelles façons se forme un blocage de glace en rivière ?

Frasil et glace de fond
Lorsque la température de l’air passe sous les -5 (avec vents) ou -13 °C (sans vent), l’eau se refroidit en surface, dans les zones d’eau libre, jusqu’à l’atteinte du point de congélation et forme de fines particules de glace autour de noyaux de nucléation. Ces fines aiguilles ou plaquettes de glace en suspension dans l’eau sont appelées « frasil ». Des chutes de neige peuvent également former du frasil de neige. En général, le frasil se forme surtout lors de nuits très froides avec un ciel dégagé et en présence de vents froids et secs. Il peut s’accumuler sous le couvert de glace ou à la rencontre d’obstacles au fond d’un cours d’eau, formant ainsi de la glace de fond.

Le maintien de telles conditions sur plusieurs jours, voire semaines, peut entraver l’écoulement dû aux accumulations importantes de frasil et/ou de glace de fond. Si ces problématiques s’accentuent, il est possible que le cours d’eau se retrouve bloqué et que certains
secteurs à proximité soient inondés.